Détermination :
Membre MycoDB - Se connecter




Membres actifs

Modifications par Jean-Pierre Lachenal-Montagne


DateEspèceChampAncienne valeurNouvelle valeurCommentaires
27/08/2022Russula zonatulaNoms françaisRussule jouvancelle ; Russule zonéeRussule jouvencelle ; Russule zonéeorthographe
27/08/2022Russula pseudoraoultiiRéférencesEyssartier et RouxEyssartier et Roux p. 176Complément
05/06/2022Phaeolus schweinitziiChair DescriptionSpongieuse, très molle , fragile, légère au sec, peu ou finement fibreuse, subéreuse avec l'âge safranée, rouillée, rhubarbe puis brun rouillé. Saveur douce ou légèrement amarescente. Odeur fongique.Spongieuse, très molle , fragile, légère au sec, peu ou finement fibreuse, subéreuse avec l'âge ; safranée, rouillée, rhubarbe puis brun rouillé. Saveur douce ou légèrement amarescente. Odeur fongique.Ponctuation
26/05/2022Mycena alphitophoraNoms françaisMycène poudré.Mycène poudréeMycène féminin sur les guides usuels
26/05/2022Mycena purpureofuscaNoms françaisMycène pourpre foncéeMycène pourpre foncéAnnulation modif. précédente. My mistake.
26/05/2022Mycena purpureofuscaNoms françaisMycène pourpre foncéMycène pourpre foncéeMycène féminin sur les guides usuels.
04/03/2022Gloeophyllum abietinumPhotoGloeophyllum_abietinum_2022_jl_1.jpg-Suppression photo
04/03/2022Gloeophyllum abietinumPhoto-Gloeophyllum_abietinum_2022_jl_1.jpgAjout photo type Macro pour Gloeophyllum abietinum, Copyright (c) 2022 Jean-Pierre Lachenal-Montagne
04/02/2022Daedalea quercinaPores/Dessous DescriptionLames espacées, larges de 1 à 3 cm., épaisses, rameuses et radiales en arrière, ailleurs anastomosées en tubes, labyrinthées, les pores oblongs (1-3 mm de diamètre ), irréguliers, obtus, parfois lacérés en palettes, jaune ochracé grisâtre, subéreux et dous au toucher.Lames espacées, larges de 1 à 3 cm., épaisses, rameuses et radiales en arrière, ailleurs anastomosées en tubes, labyrinthées, les pores oblongs (1-3 mm de diamètre ), irréguliers, obtus, parfois lacérés en palettes, jaune ochracé grisâtre, subéreux et doux au toucher.orthographe
02/02/2022Phellinus igniariusEcologie DescriptionParasite les feuillus : essentiellement sur troncs de Salix et occasionnellement de Betula, Sorbus, Malus, Prunus, occasionnellement sur Carpinus, Amelanchier, Castanea, Cratageus, Fraxinus, Juglans, Laburnum, Populus, Robinia, Pyrus, Tilia et Ulmus.Parasite les feuillus : essentiellement sur troncs de Salix et occasionnellement de Betula, Sorbus, Malus, Prunus, ou même sur Carpinus, Amelanchier, Castanea, Cratageus, Fraxinus, Juglans, Laburnum, Populus, Robinia, Pyrus, Tilia et Ulmus.retouche redite
02/02/2022Phellinus igniariusEcologie DescriptionParasite les feuillus : essentiellement sur troncs de Salix et occasionnellement deBetula, Sorbus, Malus, Prunus, occasionnellement sur Carpinus, Amelanchier, Castanea, Cratageus, Fraxinus, Juglans, Laburnum, Populus, Robinia, Pyrus, Tilia et Ulmus.Parasite les feuillus : essentiellement sur troncs de Salix et occasionnellement de Betula, Sorbus, Malus, Prunus, occasionnellement sur Carpinus, Amelanchier, Castanea, Cratageus, Fraxinus, Juglans, Laburnum, Populus, Robinia, Pyrus, Tilia et Ulmus.correction typographique
02/02/2022Phellinus igniariusRéférencesBK 2 316 ; Bon p. 320 ; CD p. 180 ; Phillips p. 228 ; Jülich 2 p. 290 ; BG p. 617 n° 931 ; Cetto 5 p. 491-493 ; Eyssartier et Roux p. 1022BK 2 316 ; Bon p. 320 ; CD p. 180 ; Phillips p. 228 ; Jülich 2 p. 290 ; BG p. 617 n° 931 ; Cetto 5 p. 491-493 ; Eyssartier et Roux p. 1022 ; Bernicchia p. 412 ; Rivoire p. 587.Précisions sur hôte préférentiel + ajout de 2 références bibliographiques.
02/02/2022Phellinus igniariusEcologie DescriptionParasite les feuillus : Sur troncs de Betula, Salix, Sorbus, Malus, Prunus, occasionnellement sur Carpinus, Amelanchier, Castanea, Cratageus, Fraxinus, Juglans, Laburnum, Populus, Robinia, Pyrus, Tilia et Ulmus.Parasite les feuillus : essentiellement sur troncs de Salix et occasionnellement deBetula, Sorbus, Malus, Prunus, occasionnellement sur Carpinus, Amelanchier, Castanea, Cratageus, Fraxinus, Juglans, Laburnum, Populus, Robinia, Pyrus, Tilia et Ulmus.Précisions sur hôte préférentiel + ajout de 2 références bibliographiques.
08/12/2021Mycena galericulataLames DescriptionAdnées, peu serrées, assez espacées avec l'âge, blanches puis à reflets rosés à rose vif dans la vieillesse, malgré la sporée blanche. Faces des lames régulières puis interveinées dans la fond.Adnées, peu serrées, assez espacées avec l'âge, blanches puis à reflets rosés à rose vif dans la vieillesse, malgré la sporée blanche. Faces des lames régulières puis interveinées dans le fond.Faute de frappe : "la fond" au lieu de "le fond"
16/10/2021Calvatia fragilisPhoto-Calvatia_fragilis_2018_jl_1.jpgAjout photo type Macro pour Calvatia fragilis, Copyright (c) 2018 Jean-Pierre Lachenal-Montagne
25/09/2021Lycoperdon umbrinoidesPhotoLycoperdon_umbrinoides_2019_jl_3.jpg-Suppression photo : Doublon
25/09/2021Lycoperdon umbrinoidesPhoto-Lycoperdon_umbrinoides_2019_jl_3.jpgAjout photo type Macro pour Lycoperdon umbrinoides, Copyright (c) 2019 Jean-Pierre Lachenal-Montagne
25/09/2021Lycoperdon umbrinoidesPhoto-Lycoperdon_umbrinoides_2019_jl_2.jpgAjout photo type Macro pour Lycoperdon umbrinoides, Copyright (c) 2019 Jean-Pierre Lachenal-Montagne
25/09/2021Lycoperdon umbrinoidesPhoto-Lycoperdon_umbrinoides_2019_jl_1.jpgAjout photo type Macro pour Lycoperdon umbrinoides, Copyright (c) 2019 Jean-Pierre Lachenal-Montagne
04/07/2021Gyromitra anthracobiaEcologie DescriptionDans les forêts brûlées, le plus souvent pendant les deux printemps précédant le feu. Mars-avril. Rare.Dans les forêts brûlées, le plus souvent pendant les deux printemps suivant le feu. Mars-avril. Rare.logique ??
30/06/2021Pleurotus pulmonariusConfusions possiblesPleutotus cornucopiae Paul.: Fr qui présente un pied plus développé sur lequel les lames décurrente forment un pseudo réseau. Pleutotus cornucopiae Paul.: Fr qui présente un pied plus développé sur lequel les lames décurrentes forment un pseudo-réseau. typo et ortho
19/02/2021Steccherinum robustiusPores/Dessous DescriptionHyménium idnoïde, les aiguillons densément groupés, raides et pointus, longs de 1,5-3 mm, brun à brun foncé, marge irpicoïde à poroïde. Hyménium hydnoïde, les aiguillons densément groupés, raides et pointus, longs de 1,5-3 mm, brun à brun foncé, marge irpicoïde à poroïde. -
17/02/2021Mycena juniperinaChapeau Description-3 à 10 (15) mm-
17/02/2021Mycena juniperinaLames Description-Lames espacées, blanchâtres à crème.-
17/02/2021Mycena juniperinaStipe Description-3 à 15 mm-
17/02/2021Mycena juniperinaEcologie DescriptionSur troncs de Juniperus communis (genévrier commun) et Cupressus spp. (cyprès), plus rarement sur Arbutus unedo (arbousier). Corticole.Sur troncs de Juniperus spp. (genévriers, notamment genévrier commun) et Cupressus spp. (cyprès), plus rarement sur Arbutus unedo (arbousier). Corticole.-
13/02/2021Strobilurus griseusConfusions possiblesStrobilurus esculentus est plus brun, ses cystides sont métachromatiques et leur paroi épaisse, son stipe est plus foncé. Strobilurus trullisatus, espèce américaine, pousse sur les cônes de Pseudotsuga menziesii, est plus clair et possède des cystides différentes. Strobilurus occidentalis, espèce américaine, pousse sur les cônes de Picea sitchensis. Strobilurus esculentus est plus brun, ses cystides sont métachromatiques et leur paroi épaisse, son stipe est plus foncé. Strobilurus trullisatus, espèce américaine, pousse sur les cônes de Pseudotsuga meziesii, est plus clair et possède des cystides différentes. Strobilurus occidentalis, espèce américaine, pousse sur les cônes de Picea sitchensis. -
26/01/2021Mycena juniperinaPhoto-Mycena_juniperina_2020_jl_1.jpgAjout photo type Macro pour Mycena juniperina, Copyright (c) 2020 Jean-Pierre Lachenal-Montagne
14/12/2020Crucibulum crucibuliformeExtérieur DescriptionCarpophore formé de petits gobelets grégaires dont le diamètre dépasse rarement 0,8 mm. Initialement recouvert d'un tomentum fauve foncé d'hyphes ramifiées, épineuses, qui disparaît ensuite à la partie supérieure, laissant apparaître l'épiphragme blanc, qui, après déchirure, met à nu une dizaine de péridioles jaunâtres de 1,5 à 2,5 mm de diamètre.Carpophore formé de petits gobelets grégaires dont le diamètre dépasse rarement 8 mm. Initialement recouvert d'un tomentum fauve foncé d'hyphes ramifiées, épineuses, qui disparaît ensuite à la partie supérieure, laissant apparaître l'épiphragme blanc, qui, après déchirure, met à nu une dizaine de péridioles jaunâtres de 1,5 à 2,5 mm de diamètre.Erreur sur le diamètre des cupules (était indiqué ne dépassant pas 0.8 mm)
14/12/2018Mycena juniperinaPhoto-Mycena_juniperina_2018_jl_1.jpgAjout photo type Macro pour Mycena juniperina, Copyright (c) 2018 Jean-Pierre Lachenal-Montagne