Détermination :
Membre MycoDB - Se connecter





Recherche sur MycoDB


Il y a 2 champignons qui correspondent à votre recherche par ordre de popularité :


Hemileccinum impolitum (Fries) Šutara (2008) Noms francais : Bolet depoli ; Bolet feutre
Synonymes : Tubiporus obsoniumPaulet (1808) [1793], Traite des champignons, 2, p. 372, tab. 171, fig. 2-3
Boletus impolitus Fries (1838) [1836-38], Epicrisis systematis mycologici, p. 421 (Basionyme)
Boletus obsonium (Paulet) Fries (1838) [1836-38], Epicrisis systematis mycologici, p. 421
Boletus sapidus Harzer (1842), Naturgetreue abbildungen der vorzuglichsten essbaren, giftigen und verdachtigen pilze, p. 92, tab. 51
Boletus buxeus Rostkovius (1844), in Sturm, Deutschlands flora, Abt. III, die pilze Deutschlands, 5(23), p. 95, tab. 30
Boletus suspectus Krombholz (1846), Naturgetreue abbildungen und beschreibungen der essbaren, schadlichen und verdachtigen schwamme, 10, p. 21, tab. 74, fig. 10-11 (nom. illegit.)
Boletus leoninus ss. Krombholz (1846), Naturgetreue abbildungen und beschreibungen der essbaren, schadlichen und verdachtigen schwamme, 10, p. 26, tab. 76, fig. 12-14
Boletus aquosus Krombholz (1846), Naturgetreue abbildungen und beschreibungen der essbaren, schadlichen und verdachtigen schwamme, 10, p. 27, tab. 76, fig. 18-19
Tubiporus impolitus(Fries) P. Karsten (1882), Bidrag till kannedom af Finlands natur och folk, 37, p. 6
Versipellis obsonium (Paulet) Quelet (1886), Enchiridion fungorum in Europa media et praesertim in Gallia vigentium, p. 158
Versipellis fragrans var. impolita (Fries) Quelet (1886), Enchiridion fungorum in Europa media et praesertim in Gallia vigentium, p. 158
Xerocomus obsonium (Paulet) Quelet (1888), Flore mycologique de la France et des pays limitrophes, p. 419
Xerocomus impolitus (Fries) Quelet (1888), Flore mycologique de la France et des pays limitrophes, p. 417
Boletus obsonium var. buxeus (Rostkovius) Costantin & L.M. Dufour (1891), Nouvelle flore des champignons, Edn 1, p. 154
Suillus obsonium (Paulet) Kuntze (1898), Revisio generum plantarum, 3, p. 536
Suillus aquosus (Krombholz) Kuntze (1898), Revisio generum plantarum, 3, p. 535
Leccinum impolitum(Fries) Bertault (1980), Bulletin trimestriel de la Societe mycologique de France, 96(3), p. 287
Hemileccinum impolitum (Fries) Šutara (2008), Czech mycology, 60(1), p. 55 (nom actuel)

References : BSMF 101 (4) p. 394-395 ; FE 2 pl. 39 ; BK 3 11 ; Bon p. 37 ; CD 1678 ; Cetto 270 2459 ; Engel (2) 26 ; Galli p. 197 ; Marchand 158 ; MRT 32 ; Phillips p. 196 ; Eyssartier et Roux p. 86
Groupe : Bolets
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Boletales / Boletaceae
Chapeau/Fructification : 7-12-(18) cm, longtemps hemispherique-convexe, puis etale et plus ou moins lobe a la fin, rarement bossele. Cuticule mate et remarquablement filamenteuse sous la loupe, a feutrage dense, imbrique et apprime, souvent condense en tres fines mechules araneuses, de couleur terne et assez variable, typiquement gris-beige, gris-verdatre, rarement rosatre a brun-violace ou bai, virant temporairement au violace sombre aux vapeurs de NH3. Marge typiquement anguleuse-tranchante chez le jeune, puis un peu arrondie a la croissance complete des tubes. Marginelle variable, generalement peu developpee.
Lames/Pores : Concolores aux tubes, roussissant parfois legerement avec l'age ou les intemperies, ouverts des le debut, fins (0,5 a 1 mm), legerement polygonaux a maturite, non composes. Tubes sublibres, de longueur moyenne, depassant rarement l'epaisseur de la chair a mi-rayon, jaune assez clair puis jaune verdatre, enfin olivatre, non bleuissants a la coupe.
Chair : Ferme, presque blanche ou jaune tres clair, jaune plus fonce sous les tubes, en haut du pied et parfois aussi a l'extreme base, non bleuissante (sauf rares exceptions). Base du pied souvent coloree de rougeatre, plus rarement les morsures. Odeur nettement iodee (phenolee) a la base du stipe, saveur douce, a peine acidulee. Reactions macro-chimiques nulles.
Stipe : Cylindrace, parfois un peu renfle vers le milieu, robuste mais non obese a maturite, court ou long, non sinueux, a base arrondie, rarement terminee par une courte pointe. Surface rugueuse-granuleuse ou seulement floconneuse, jaune en haut, blanchatre-rosatre ailleurs, avec une zone annulaire rougeatre-vineux, souvent discrete, vers le haut. Base parfois piquetee de rougeatre, rarement envahie de rouge-vineux jusqu'a mi-pied.
Habitat : Espece peu commune, dispersee ou en petites troupes, parfois des juin, mais surtout d'aout a octobre, sous feuillus thermophiles en plaine, mais aussi talus, parcs et bords des routes, tous types de sols et d'essences (chenaies thermophiles preferentielles ?), fidele a ses stations. Toute l'Europe et pourtour mediterraneen.
Spores : 11-16 x 4,5-6 µm, de forme boletoide, sporee olivatre. Pleurocystides peu abondantes, de longueur variable, etroites, a col progressivement attenue, ou plus moins longuement lageniformes. Cuticule filamenteuse.
Comestibilite : Sans interet
Commentaires : Odeur nettement iodee (phenolee) a la base du pied. Surtout en plaine, calcicole-sabulicole, thermophile. Tres proche de Hemileccinum depilatum dont la structure de la cuticule, macroscopiquement glabre, est nettement subcelluleuse au microscope d'ou son chapeau typiquement bossele, martele.
Hemileccinum depilatum (Redeuilh) Šutara (2008) Noms francais : Bolet chauve
Synonymes : Boletus obsonium ss. J. Blum (1969) [1968], Bulletin de la Societe mycologique de France, 84(4), p. 594
Boletus depilatus Redeuilh (1986) [1985], Bulletin de la Societe mycologique de France, 101(4), p. 389, Atlas 241 (Basionyme)
Leccinum depilatum (Redeuilh) Šutara (1989), Ceska mykologie, 43(1), p. 4
Xerocomus depilatus (Redeuilh) Manfred Binder & Besl (2001), Sequence data and Chemotaxonomical analyses on the genetic concept of Leccinum, p. 85
Hemileccinum depilatum (Redeuilh) Šutara (2008), Czech mycology, 60(1), p. 55 (nom actuel)

References : BSMF 101 (4) p. 389 (1986) ; BK 3 6 ; CD 1679 ; Galli p. 199 ; Bon p. 36 ; Eyssartier et Roux p. 86
Groupe : Bolets
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Boletales / Boletaceae
Chapeau/Fructification : 6-12(15) cm, hemispherique a convexe-pulvine (en forme de coussin), vite etale, a la fin souvent entierement plan. Marge aigue, avec une fine marginelle peu ou non rabattue sur les tubes, ou obtuse et alors a marginelle subnulle. Surface parsemee de multiples depressions ou fossettes, donnant un aspect bossele-martele caracteristique, rarement unie reguliere chez les jeunes. A maturite, les depressions s'estompent, sauf vers la marge. La zone bosselee peut parfois etre circonscrite a mi-rayon, formant une "couronne" encore visible chez l'adulte. Cuticule molle-humide et legerement translucide, mais non separable, d'abord brun fauve a brun ocrace, chamois, s'eclaircissant vite creme-alutace, cafe-au-lait, plus ou moins pale, mastic, rarement grisonnant, les fossettes gardant parfois leur couleur plus sombre d'origine, d'ou un aspect marbre. Revetement tres doux, comme satine au toucher, subpruineux a subveloute chez les jeunes, et mat, mais en realite glabre, meme sous la loupe, sans la moindre mechule ou feutrage. La cuticule vire rapidement au lilas-violace persistant au contact des vapeurs de NH3.
Lames/Pores : Tubes moyennement longs, depassant a peine l'epaisseur de la chair a mi-rayon de l'hymenium, jaune vif ou citrin, puis jaune-verdatre, sublibres puis subadnes apres croissance complete du pied, non bleuissants a la coupe, sinon exceptionnellement. Pores ouverts des le debut, fins (0,5-1 mm), rarement composes, circulaires, puis anguleux, mais non disposes radialement, concolores aux tubes, jaune a jaune olivace, rarement roussissant (par temps brumeux ?)
Chair : ferme, legerement cortiquee et fibreuse dans le pied (adultes), d'abord citrin pale puis presque blanche a maturite, sauf sous les tubes et en haut du pied ou elle reste d'un jaune plus soutenu, ainsi qu'a la base du pied ou elle est parfois jaune-ocre. Non bleuissante mais se tache assez frequemment de rougeatre ou de rosatre vineux avec l'age et selon les intemperies, d'abord a la base du pied, puis en haut du pied, puis partout et dans les morsures. Elle peut aussi rester intacte ou bien prendre dans la moitie inferieure du pied une teinte gris-bleute ou verdatre-olivatre caracteristique. Saveur douce, a peine acidule. Odeur nettement iodee, presque toujours perceptible dans le pied.
Stipe : D'abord long et robuste par rapport au chapeau, puis plus elance, vaguement fusele, tortueux et attenue-subradicant sur pres de la moitie inferieure qui est enterree profondement et plus ou moins termine en pointe. D'abord blanchatre, surtout dans la partie enterree, puis progressivement jaune pale dans la partie aerienne, ou seulement au sommet, et enfin se tachant progressivement (mais de facon inconstante, et surtout dans les recoltes meridionales) de rougeatre vineux, sous la forme typique d'un anneau pres du sommet, et de macules ou de plages variables en dessous. Revetement presque lisse, sauf quelques fines granulations concolores, floconneuses dans la partie aerienne.
Habitat : Espece peu commune (et confondue avec impolitus) venant en petites troupes tres dispersees, fidele a ses stations, meme seches, sous feuillus, surtout Carpinus, en terrain calcaire, en ete (juillet-septembre), France, Corse, Italie, Tchequie, Slovaquie...
Spores : Sporee olivatre. Spores 11-15(16) x 5-6 µm, jaune verdatre. Pleurocystides peu nombreuses 30-60, peu larges (7-10 µm), longuement fusoides, a col souvent peu marque.
Comestibilite : Comestible
Commentaires : Proche de Hemileccinum impolitum dont il differe par la structure de la cuticule, macroscopiquement glabre et nettement subcelluleuse au microscope. Chapeau cabosse, bossele, martele. Stipe attenue plus ou moins profondement enterre. Sous feuillus surtout charmes de preference en terrain calcaire. Odeur d'iode, ou de phenol comme H. impolitum et Agaricus xanthoderma, disparaissant a la cuisson. Tres semblable a Leccinum hortonii ou L. subglabripes (Amerique du Nord, Japon) aux teintes plus rougeatres, moins radicant et spores legerement plus grandes.



Pour vous accompagner lors de vos sorties mycologiques, MycoDB vous recommande les guides suivants :


                       

Les accessoires indispensables pour la cueillette :